Numérique et éthique : sont-ils compatibles ?

Le 15 septembre 2021​​​​​​​

La transformation numérique induit un changement profond des organisations, des pratiques managériales, des relations humaines et des modèles d’affaires. Si elle introduit de nouvelles opportunités en termes d’économie numérique, elle implique également d’adopter des organisations et des stratégies innovantes pour emprunter le virage numérique en toute assurance. Ces défis s’accompagnent notamment de problématiques contemporaines telles que l’éthique, la protection des données, le respect de la vie privée, la neutralité ou encore la transparence des algorithmes.

Numérique et éthique : sont-ils compatibles ?

Technologies numériques : l’éthique prend de l’ampleur

A l’ère du tout numérique, les directions d’entreprise sont plus que jamais appelées à redéfinir l’éthique au sein de leur organisation, et ce à tous les niveaux : éco-conception des produits et services, gestion responsable des relations interprofessionnelles, mise en place d’une charte éthique, expérience client, etc. Facteur différenciant pour les entreprises, l’éthique constitue également un gage de confiance pour les clients et les partenaires. 

Mais si l’éthique est applicable à tous les niveaux de l’organisation, c’est au niveau du système d’information et des technologies numériques qu’elle prend de plus en plus d’ampleur. L’éthique du numérique devra, selon les contextes et les usages des technologies, s’adapter ou se réinventer pour tirer les meilleurs profits des outils numériques. Ainsi, les entreprises doivent définir leur propre démarche éthique, qui doit être transparente, claire et acceptée par toute l’équipe. Afin de réussir ce pari, l’entreprise ne doit pas lésiner sur les moyens techniques et organisationnels pour parvenir à appliquer les principes éthiques relatifs au système d’information et aux technologies numériques.

 

Rendre le digital plus éthique

Les managers sont appelés à trouver le meilleur compromis entre objectifs de performance et principes éthiques, de manière à surmonter les contradictions que peut générer l’optimisation digitale. Ils doivent, par ailleurs, prendre des précautions afin d’éviter toute dérive dans la création d’un système d’information vertueux.

Un digital plus éthique devient un enjeu stratégique pour les entreprises de différents secteurs d’activité. A titre d’exemple, les entreprises de streaming vidéo, responsables de plus de 80 % du trafic total d’Internet en 2020, si l’on en croit le rapport Click&clean de Greenpeace, prennent conscience de la pollution que leurs services génèrent et donc de l'impact négatif que cela engendre sur leur image. Elles cherchent à redorer leur blason en adoptant de nouvelles pratiques et de nouveaux usages à même de réduire leurs émissions de CO2 et améliorer leur empreinte environnementale. Ces enjeux poussent notamment vers un usage plus éthique des données, de quoi influencer concrètement la transformation numérique des entreprises.

L’univers du numérique vous fascine ? Découvrez les formations proposées par l’ESIN et préparez-vous au métier de vos rêves !

PARTAGER